Les trains de travaux Le réseau de Bruno Peres (sttx)
  • Actuellement 497 Aiguillonautes soutiennent Aiguillages assurant 72 % du budget annuel nécessaire à la pérénisation de la chaîne. Il ne manque plus que 190 contributeurs pour que ce projet soit viable. Découvrez comment vous aussi, vous pouvez soutenir Aiguillages en cliquant ici ou sur le lien Soutenir.

Les trains de travaux

Le réseau de Bruno Peres (sttx)

Plein écran cliquez ici

(ou appuyez sur la touche Entrée de votre clavier)

Les trains de travaux Le réseau de Bruno Peres (sttx)

Transcription :

Les trains de travaux, c'est un sujet qui est relativement peu abordé par les modélistes ferroviaires et qui pourtant a ses adeptes. On les retrouve sur le forum STTX qui est entièrement dédié à ce sujet et aussi avec un peu de chance, autour du réseau de Bruno Peres que je vous présente aujourd'hui.

Est-ce parce-que c'est un sujet pointu, ou alors qu'il y a peu de matériel roulant disponible sur le marché, les trains de travaux sont relativement rarement évoqués sur les réseaux présentés en exposition. Celui de Bruno Peres fait exception, mais c'est un coup de chance de le croiser sur un salon, car il est assez rarement présenté au public. J'ai pu le filmer lors de la dernière édition de Haut Doubs Miniatures qui s'est tenue à Valdahon.

Si cette maquette se fait rare dans les expositions, c'est que son statut est un peu particulier. Elle appartient à l'un des membres du forum STTX, Le site des Trains de Travaux et est animée par plusieurs membres de ce forum qui résident un peu dans tous les coins de France et même à l'étranger. Pas facile dans ces conditions de se réunir physiquement très régulièrement. Cela ne se produit qu'une ou deux fois par an. Bruno amène alors son réseau depuis Toulouse ou il réside, et ses collègues, le matériel que l'on y voit rouler.

Nous sommes un regroupement de membres d'un forum qui est dédié aux trains de travaux de contrôle et de mesures, qui s'appelle STTX, Site des Trains de Travaux, et c'est une volonté de faire uniquement des trains de travaux, de contrôle et de mesures, c'est rare, il y a suffisamment de réseaux, voire de forums aussi qui sont dédiés à l'ensemble des trains, donc on a souhaité se diversifier uniquement la dessus puisque c'est notre passion de toutes façons. Nous sommes des passionnés, nous nous sommes connus via le forum, tous, sans exception, et autour de ce réseau, nous avons fait connaissance physiquement. Nous venons de tous les coins de France, voire de l'étranger … Nous sommes plusieurs du sud-ouest, du nord, de la Rochelle, d'Aix en Provence, de Suisse, de Bretagne, du Mans … on vient de partout !

A l'origine, le forum avait été créé par l'entreprise Vecchietti qui l'a ensuite fermé, mais Bruno et ses amis ont pu le récupérer.1/3 des membres sont des professionnels du secteur des travaux ferroviaires, mais la grande majorité ne le fréquente que par passion pour le sujet. C'est le cas d'ailleurs de Bruno qui pour aller plus loin, à décider de se lancer dans la construction d'un réseau

Je voulais faire un réseau pour reproduire un établissement qui est sur Toulouse puisque j'habite à Toulouse, je voulais reproduire un établissement, un CREM ça s'appelle, un établissement qui s'occupe de l'entretien des petits engins de l'Infra et des petits outillages, tirefonneuses … pour une région. Je voulais reproduire ce site, ce que j'ai fais dans un premier temps, et puis je devait participer à une exposition à Limoges, il y a 3 ans, avec Bernard Bransol qui malheureusement est décédé et quand je lui ai envoyé le plan, il ma dit : Mais, il n'y a pas de chantier ! J'ai dis non, c'est pas prévu, il y a une coulisse à la place. Ha ! Ça serait bien un petit chantier. Donc, grâce à lui, j'ai réalisé, nous avons, parce-que je me suis fais aider un peu par un ami, ce chantier, cette reproduction de chantier totalement imaginaire, ce qui fait qu'aujourd'hui nous avons deux éléments à présenter : Le CREM d'un côté et le RBV (Renouvellement Voie Ballast) de l'autre. Le reste ce sont uniquement des coulisses avec deux faisceaux de stockage de voies ce qui nous permet d'alterner un peu avec les convois, et ça nous permet aussi de positionner les vitrines, la vidéo, et de l'affichage aussi pour essayer de démocratiser le sujet. Expliquer comment s'appellent et à quoi servent tels ou tels types d'engins qu'on peut croiser derrière sa maison par exemple si l'on habite à côté d'une voie et puis régulièrement, on change le thème des vitrines pour que tout le monde puisse participer dans le groupe, parce-que on a tous un domaine de prédilection, et puis pour peu que des visiteurs reviennent d'une exposition à l'autre, ça leur permet de voir autre chose aussi, et ça nous permet aussi de sortir du matériel … On peu avoir différents types de matériels d'une entreprise ou d'une autre, ça nous permet aussi d'alterner.

La plupart des gros travaux d'infrastructure sont sous-traités par la SNCF à des entreprises privées, dont ont peu voir passer les trains sur le réseau de Bruno, Colas Rail, Mechoni, Vecchietti, TSO, ETF et d'autres encore. Peu de matériel roulant étant reproduit en modèles réduits, les passionnés des trains de travaux sont amenés à beaucoup transformer de véhicules existants, voir à en construire de toutes pièces. Tout autour de la maquette des vitrines sont disposées sur les modules servant de coulisses, leur contenu est renouvelé au gré des expositions et présentent quelques unes de ces créations.

Cette fois ci nous avons pour thème de cette grande vitrine : ETF. Alors ETF, au départ, pour faire simple, le regroupement de deux entreprises qui s'appelaient Dehaye et Drouard. Donc c'est pour ça que en haut on peut voir du matériel Drouard en bleu, et après vous avez différentes livrées, différents matériels de l'entreprise ETF, jusqu'à aujourd'hui avec du matériel relativement récent sur l'étagère du bas. En haut, vous avec une poutre, dont on voit sur le réseau la version plus moderne. C'est une poutre qui sert à la dépose et à la pose des éléments de voies, des petits tronçons de voies qui sont déposés ou reposés selon que l'on enlève l'ancienne voie ou que l'on pose la nouvelle. Après vous avez deux petits engins un peu particulier qui rentre dans la composition d'un train de dégarnissage. Le dégarnissage, c'est le fait d'enlever le ballast sur la voie lorsqu'on la renouvelle. Donc là c'est un wagon tapis/canon, c'est un wagon qui procure à la fois l'énergie à l'ensemble du convoi qui est composé de tomberaux avec des tapis dessus. Vous avez des groupes électrogènes qui fournissent l'énergie au convoi et vous avec les tapis qui permettent aussi d'envoyer le ballast sur les bas-côté si le chantier l'exige. Après, tout à fait en bas, vous avec une trémie qui sert de chargement du ballast sur les voies renouvelées. Après tout le reste c'est du matériel moteur et il y a également du matériel qui sert puisque ETF est aussi opérateur fret, il a aussi des locomotives qui permettent de tracter des trains de fret.

Autre moyen de faire connaître au public ce monde très particulier des trains de travaux, les affiches

Il y en a 8 sur l'ensemble du réseau qui expliquent comment s'appellent et à quoi servent certains matériels utilisés sur les travaux. Là, la traveleuse, c'est un engin très particulier qui permet de positionner les traverses à égales distances les unes des autres, la sondeuse de plateforme, c'est aussi un élément très particulier, qui permet de sonder, de faire des carrotages sur la plateforme pour voir son état. C'est un engin unique. Les stabilisateurs, un engin qui fait vibrer la voie à très haute fréquence et qui permet de simuler le passage d'un certain nombre de trains et donc de rendre la voie à une vitesse commerciale beaucoup plus rapidement que si on avait pas le passage de cet engin là. La régaleuse permet de mettre en forme la plateforme de ballast, la pelleteuse rail/route, c'est une pelle qui fonctionne à la fois sur la route et à la fois sur la voie, elle permet de faire tout un tas de travaux plus ou moins importants, le train de renouvellement, c'est ce que l'on appelle le train usine, on ne le voit pas souvent dans les journaux appelé le train usine. C'est un train composé de différents éléments qui permet le renouvellement de la voie, c'est à dire qu'au début du train c'est l'ancienne voie et à la fin du train c'est la nouvelle voie qui a été posée et entre les deux il y a tout un tas d'opérations qui s'effectuent : le remplacement des rails, le remplacement des traverses. La photo de ce train de renouvellement, que l'on appelle aussi train de coupe, représente un engin qui est aujourd'hui déjà ancien, alors qu'il est très récent, parce-que la technologie évolue énormément on demande des trains de plus en plus courts de plus en plus fonctionnels, qui travaillent le plus vite possible. Aujourd'hui tout est condensé, on le voit notamment sur les travaux qui se passent en région parisienne actuellement, avec un renouvellement avec un engin qui est basé la-dessus mais qui est beaucoup plus réduit en taille et qui fait beaucoup plus d'opérations en un seul coup. Là, on explique ce qu'est une bourreuse, un engin qui va mettre en place les grains de ballast. Le ballast, ce sont des cailloux qui sont concassés avec des arrêtes vives. Les arrêtes vont bloquer chaque grain de ballast, l'un par rapport à l'autre, alors qu'avec des galets ce serait pas possible. La bourreuse va entrer ce que l'on appelle des bourroirs, des pioches dans le ballast, ça va vibrer très très vite, et ça va le mettre en place sous les traverses notamment.

La bourreuse qui de toutes les machines évoquées est certainement maintenant la plus connue, car c'est l'un des rares engins a avoir été reproduit à l'échelle HO. Elle a dabord été proposée en kit par Kibri, puis en version motorisée par Viesman qui a racheté Kibri entre-temps. Mais des engins beaucoup plus simples sont aussi largement utilisés pour l'entretien courant de la voie et des ouvrage d'art : les draisines. Une autre vitrine leur était consacrée.

Depuis les toutes premières qui étaient des vélos avec une roue supplémentaire qui permettait de se maintenir sur la voie, la fameuse 2 chevaux break … C'est un gallion je crois de mémoire. Après vous avez différents types de draisine qui ont été transformées à partir d'autres modèles, par exemple cet autorail FNC. Après, ça c'est une draisine qui fonctionne uniquement sur LGV, les lignes à grande vitesse, ça c'est une draisine qui est basée sur la draisine la plus répandue en France à l'époque qui était la DU 65, draisine qui a été transformée pour l'inspection des ouvrages d'art. Qu'on appelle la Papa mobile aussi, je vous laisse deviner pourquoi ...

Et puis autre incontournable des trains de travaux, les voitures de cantonnement, d'anciens véhicules transformés. Beaucoup appartiennent à la SNCF et sont propres à une région bien particulière. Ces voitures servent de dortoirs, de cantine, parfois elles sont dotées d'un petit espace atelier. Elles sont de moins en moins utilisées et assez systématiquement taguées. Sur le réseau de Bruno Peres, les trains de travaux sont bien évidemment omniprésents, mais d'autres convois s'y trouvent et à Valdahon était expérimenté un programme de circulations selon les époques à différents horaires.
Si le sujet des trains de travaux vous intéresse, vous en apprendrez beaucoup en fréquentant le forum qui leur est dédié et que vous trouverez à l'adresse www.sttx.fr.











Suggestions de reportages à revoir dans la catégorie : Echelle Ho